Repenser ses réseaux sociaux en 2021 alors que la pandémie perdure

Groupe de personnes connectées sur les réseaux sociaux en 2021 et maintenant une distance sociale pour prévenir la contagion de la Covid-19
8 min à lire

En 2020, les spécialistes du marketing digital ont eu du mal à prédire l’évolution des affaires sur les réseaux sociaux. Avant toute chose, des sujets de société ont occupé le devant de la scène. Il y a eu d’une part, le virus, Black Lives Matter, les Ouïghours, le féminisme. Pour prendre d’autres exemples, il y a eu le climat et la cause animale. Après cette année marquante, il est utile de repenser ses réseaux sociaux en 2021. Quelles tendances changeront la donne des entreprises et des marques dans leur stratégie social media ?

Depuis l’an dernier, nous observons des coupes budgétaires drastiques et la baisse des achats. En cause, la fermeture des commerces qui a entraîné bien des décideurs sur des sables mouvants. Quant au gouvernement, il n’annonce pas encore un retour total à « la vie normale ».

En 2021, les affaires seront bonnes sur les réseaux sociaux. Pierre-Loïc Assayag, cofondateur et PDG de Traackr, une plateforme qui gère des relations avec les influenceurs, en est convaincu. Tout comme Ryan Donovan, directeur de la technologie chez Hootsuite, une plateforme de gestion de social media.

Pour bien repenser ses réseaux sociaux en 2021, quelles prédictions prendre en compte ?

Grâce ou à cause du Covid-19

Nos modes de communication ont changé du fait de la pandémie. Dès lors, nous avons été très nombreux à nous appuyer sur les réseaux sociaux durant le confinement et le couvre-feu.

Facebook, Instagram, Twitter, etc. se sont beaucoup plus largement imposés dans notre quotidien. Indéniablement, ces plateformes ont remodelé nos relations professionnelles et familiales. De telle sorte, que des secteurs entiers de notre économie ont vu l’accélération du passage au numérique. Deux activités ont particulièrement profité de cette période : le marketing et la vente. Des opportunités se sont présentées pour embarquer à bord du train digital. Malheureusement, des entreprises et des marques n’ont pas jugé bon de sauter à bord. Il va s’en dire qu’elles réaliseront, peut-être trop tardivement, que cette digitalisation dont tout le monde parle est nécessaire.

Pourquoi repenser ses réseaux sociaux en 2021 ?

Aujourd’hui, nous observons deux choses. Un encombrement numérique jouant en faveur des entreprises qui ont déjà investi dans le social commerce. Un fossé qui éloigne celles n’ayant pas pris la mesure d’une présence sur les réseaux sociaux. D’ici trois à cinq ans, c’est en part de marché que les entreprises digitalisées récolteront les fruits de leurs investissements.

Avant la pandémie, certaines entreprises et marques ne bénéficiaient pas ou très peu d’une exposition social media. Repenser ses réseaux sociaux en 2021 serait bénéfique pour des opérations de communication et de marketing. L’objectif étant de stimuler les interactions avec la clientèle et de favoriser les ventes.

Des outils d’analyse et des reporting permettront aux entreprises digitalisées de prendre des décisions plus en adéquation avec leurs cibles. Par ricochet, tisser un lien fort et de confiance avec ses clients sera l’un de leur avantage.

La valeur d’une marque prédomine sur le prix

Il est possible pour une entreprise de performer sur les réseaux sociaux. Pour y parvenir, il lui faut se rapprocher de sa clientèle et lui procurer ce qu’elle désire. C’est à dire ? Voir l’humain derrière la marque et vivre une expérience authentique.

En 2021, le prix ne sera plus le seul critère de décision avant un achat. Les consommateurs privilégieront beaucoup plus les valeurs d’une entreprise et d’une marque. Si bien qu’il sera primordial de miser sur une image de marque irréprochable sur les réseaux sociaux. De bonnes pratiques social media permettront d’augmenter aux ventes. En l’occurrence, cette stratégie de positionnement sera payante sur le long terme.

Données localisées en Europe

L’Union Européenne et les États-Unis se livrent une bataille acharnée sur la protection de la vie privée. Ce bras de fer obligera les réseaux sociaux à changer pour satisfaire aux critères européens. Rappelons que le 16 juillet 2020, la Cour de justice de l’Union européenne a estimé invalide un accord UE-États-Unis. Le « Privacy Shield » ou « Bouclier de protection des données » n’est plus la norme. C’est un coup dur pour les géants américains des plateformes de réseaux sociaux.

Émergence de la régionalisation des réseaux sociaux

Cette décision de la justice européenne entraîne des changements considérables pour les réseaux sociaux et leur mode de fonctionnement. Avec le durcissement de la règlementation sur la protection de la vie privée, des opportunités se profilent. Il est probable que des réseaux sociaux régionalisés émergent pour combler les manques éventuels.

Autrefois, il était facile de donner son e-mail ou son numéro de téléphone pour se connecter à une marque. À présent les consommateurs sont plus alertes sur l’usage de leurs données personnelles. Cela confirme bien qu’ils préfèrent favoriser les interactions avec les applications de messagerie. Les entreprises et les marques ayant intégré ces préoccupations mettent à disposition ce mode de communication.

175 millions de personnes envoient chaque jour des messages pour questionner et se renseigner auprès d’un compte professionnel sur WhatsApp. L’usage sur cette application est un parfait exemple du devenir de cette expérience client.

Une attente plus élevée en faveur d’actions sociales

Les réseaux sociaux continuent de se développer et suivent l’exemple de Facebook. Toutes mises sur des fonctions de messagerie directe. Le but recherché est double, engager des conversations plus significatives avec leur clientèle et favoriser leur fidélisation. Sur le plan des actions sociales et de leurs responsabilités, une entreprise ou une marque sera tenue à des normes plus élevées. Ce qui impliquera qu’elles doivent éventuellement repenser leurs réseaux sociaux en 2021.

Augmentation du social commerce

Avec la pandémie de la Covid-19, l’accélération du commerce sur les réseaux sociaux ou social commerce est bien visible. Cette tendance était observable bien avant la crise sanitaire. Notons qu’une étude d’Oxatis/KPMG indique que 80% des e-commerçants utilisent les réseaux sociaux à des fins commerciales. Vendre sur les réseaux sociaux deviendra un canal de vente essentiel. Surtout qu’ils relient la clientèle aux entreprise et aux marques auxquelles elle accorde sa confiance.

En 2020, les plateformes de réseaux sociaux ont progressé pour faire évoluer leurs offres de social commerce. C’est d’autant vrai pour Facebook, qui a lancé Facebook Shop à partir d’août 2020. Avant de déployer l’équivalent sur Instagram à travers Instagram Shop. De son côté, Snapchat a annoncé sa première émission shoppable « The Drop ». Au programme : découverte de la conception d’un article. Pour se faire, un designer fera participer une célébrité. À la fin de l’épisode, une heure de mise en vente et une quantité limitée seront communiquées aux abonnés.

TikTok confirme sa percée, Twitch décolle

Les géants américains du social media ne s’attendaient pas à être défiés sur le terrain des idées neuves. C’était sans compter sur TikTok, qui l’a fait avec succès. En 2021, il est fort à parier que nous assisterons à une recrudescence de réseaux sociaux imitant les fonctionnalités de TikTok. Pour sa part, Twitch a vu ses audiences décoller après avoir conquis de nouveaux publics.

Quelques conseils pour bien repenser ses réseaux sociaux en 2021

1 – Écouter pour comprendre

Être à l’écoute et savoir écouter sont des compétences inestimables. Cela est vrai dans la vie comme sur les réseaux sociaux. La suite dépendra de la manière dont vous écouterez. Mieux vous serez à l’écoute et mieux vous apprendrez ce qui fait réagir les gens. Quels sont leurs défis ? Comment ils voient le monde qui les entoure ? Et bien plus encore…

On peut savoir écouter et le faire excellemment bien. Malheureusement, il est possible que l’on soit incapable de prévoir la suite. Le plus important est de commencer à comprendre ce que ressentent les gens.

2 – Être authentique

Être authentique est essentiel pour créer des liens significatifs avec votre clientèle. Avant cela, réfléchissez à qui vous êtes en tant qu’entreprise et pensez à ce que que vous incarnez. Pour finir, prenez des mesures pour savoir qui vous voulez devenir à l’avenir. En écoutant vos besoins et vos attentes, vous serez éclairé sur la meilleure façon d’engager votre communauté sur votre image de marque.

3 – Injectez votre leadership dans votre contenu

Les consommateurs attendent des entreprises et des marques qu’elles s’expriment et prennent la parole à travers des figures dirigeantes. De ce constat, gardez en mémoire que le public est avide de contenu vidéo. À travers celles-ci, permettez-lui de mieux comprendre vos grandes décisions et vos opinions pertinentes. Profitez de ces contenus pour lui présenter les personnes qui se cachent derrière votre entreprise et votre marque.

4 – Rien n’est figé et beaucoup de choses peuvent encore se produire

La façon dont les gens ressentent ce qui se passe dans le monde peut radicalement changer d’ici à fin 2021. C’est maintenant qu’il faut tendre l’oreille pour écouter. En comprenant les changements qui affectent les publics, vous pouvez l’inciter à s’engager auprès de votre entreprise et votre marque.

5 – Ne creusez pas de fossé générationnel

Il ne fait aucun doute que la génération des baby-boomers est négligée par les responsables marketing. En utilisant une segmentation et une représentation intelligentes, il est possible d’interagir avec ses consommateurs. Contrairement aux idées reçues, les baby-boomers rattrapent leur retard et leur pratiques des réseaux sociaux. De sorte qu’il devient difficile pour une entreprise ou une marque de ne pas les considérer.

6 – Prenez du plaisir à publier sur vos réseaux sociaux

La gestion de vos réseaux sociaux ne doit pas être une corvée. Cela doit-être un plaisir, un moment privilégié. Vous connaissez votre entreprise et votre marque mieux que quiconque. Soyez confiant dans le contenu que vous partagez et l’impact positif qu’il peut apporter à vos communautés et vos affaires.

La gestion des réseaux sociaux est un point de crispation pour vous ? Nous sommes là pour vous accompagner.

Conclusion

La façon dont nous communiquons, achetons, interagissons les uns avec les autres, a fortement changé. Au même titre, nous assistons aux prémisses de grands changements dans la communication digitale. Comment ? Quand ? De qui surviendront les prochaines tendances ? Seul l’avenir nous le dira. Ce qui apparaît clairement, c’est la nécessité pour les entreprises et les marques de s’adapter numériquement. En adoptant une composante digitale, il est possible de faire évoluer vos pratiques commerciales.

Chaque mois, nous sommes quatre milliards d’êtres humains à utiliser les réseaux sociaux. Bien qu’on puisse les adorer ou les porte en aversion, reconnaissant leurs des avantages. Durant la pandémie, ils ont apporté aux entreprises et aux marques une aide précieuse. En comblant le vide, ils ont permis de fidéliser la clientèle.

Il est primordial de maintenir cette fidélité et de l’accroître. Les entreprises et les marques déjà présentes sur les réseaux sociaux l’ont bien compris. À contrario pour les absentes, il est impératif de penser différemment en 2021. Depuis 2020, la Covid-19 nous aura démontré bien des réalités. Le monde bascule définitivement vers un nouveau modèle de commerce qui fera la part belle aux réseaux sociaux.

Chez Prosper & Mérimée, nous pratiquons une écoute attentive avant de vous proposer une stratégie de social media management. Jetez un coup d’œil à la façon dont nous pourrions nous occuper de la gestion de vos réseaux sociaux et contactez-nous pour en discuter.